Livraison GRATUITE pour les tentures Profitez de la livraison GRATUITE en France pour toutes les tentures Babel Brune

Clémence, fondatrice de Babel Brune: Un portrait d'intérieur rédigé par Studio Aime

Clémence, fondatrice de Babel Brune: Un portrait d'intérieur rédigé par Studio Aime

Il y a quelques semaines Amélie alias @studio.aime sur Instagram nous a fait le plaisir  de réaliser le Portrait d’intérieur de Clémence.

L’univers d’Amélie nous touche en plein cœur, on aime la manière dont elle partage ses inspirations au quotidien. Elle a su nous donner RDV par le biais de ses Listes des Envies publiées chaque lundi en story. 

Ses questions sont pertinentes, nous souhaitions en garder une trace ici sur le blog afin de la remercier pour cette belle mise en lumière. Voici donc l’interview illustrée avec les photos d’Anaïs @studio.printemps. 

Amélie : Comment définirais tu ton style décoratif ?
Clémence : Moderne, bien que nous habitons dans une maison qui ne l’est pas.

A : Comment expliques-tu ton intérêt pour la décoration ? As-tu une anecdote particulière à nous raconter?
C : Je viens vraiment de l'envers du décor du milieu de la décoration. C'est mon parcours pro, initié un peu par hasard à la fin de mes études de commerce dans un atelier textile à Bali, et continué dans l'univers du mobilier à Java, qui me plonge au cœur des matières et de savoir-faire.
J'y ai appris à reconnaitre un potentiel esthétique dans une technique, une finition, un geste, et à développer à partir de cela des objets pour le marché européen. C'est ensuite que j' ai associé à cette expertise très ''pratique'' une appétence pour l'art et le design ... Vivre à l'autre bout du Monde m'a ouvert les yeux, littéralement, sur les choses que je n'avais pas appris à regarder en Europe auparavant. 

Revenue vivre à Londres, j'étais une éponge à tout ce qui me faisait vibrer esthétiquement et m'avait terriblement manqué. Étant d'une manière générale en perpétuelle ébullition ''créative '' ,  mais n'ayant jamais pris le temps  de l'adresser , il était devenu pressant de me construire un médium prêt à accueillir ce débordement ... C'est ainsi que j'ai démarré Babel brune et que mon intérêt pour la décoration peut maintenant s'épanouir pleinement !

A: Pourquoi dirais-tu que ton intérieur te ressemble?
C : Il me ressemble car rien n'est particulièrement abouti, tout est en ''work in progress '', et c'est un peu comme je me vois à l'aube de l'aventure Babel brune, j'ai encore un long chemin avant de pouvoir exprimer tout ce que je souhaite. C'est un peu comme je vois mon intérieur : imparfait, loin d’être pointu, mais avec du potentiel (rires).

Il y a beaucoup de choses que je n'aime pas dans notre maison, mais je l'accepte comme j'accepte mes propres limites, car c'est une maison qui convient bien à notre famille à ce stade de nos vies.

Il me ressemble aussi car il accueille des meubles que j’ai développé pour d’autres enseignes , et surtout mes premières pièces Babel Brune , je crois que j’ai a peu près toutes les pièces de la collection Babylone Blue  dans mon salon : La table basse en chêne brulé , les tentures et les fauteuils !

   

A : Quelles sont tes sources d'inspiration en déco?
C : Mes inspirations en déco sont assez'' éditoriales, voir de l'ordre du set design ... Je pense souvent un pan de mon intérieur comme une  image dans un cadre, je suis toujours  en train de ré aligner les meubles entre eux  (je me fatigue). 

C'est loin d’être une excellente approche... je ferais par exemple une piètre décoratrice d’intérieur, à mettre le résultat esthétique au-dessus du besoin de mes clients ...J'en ai un peu après Pinterest, médium que j'ai consommé de manière obsessionnelle il y a quelques années alors que la déco était en pleine phase minimaliste.

J’aime suivre le travail de certains décorateurs d’intérieur, j’admire beaucoup le travail d’@adrienmeira par exemple. J'ai aussi  à ce stade de ma vie plus envie de me nourrir des influences anglo saxonnes,  des associations plus osées et colorées, et finalement plus pragmatiques.  J'apprécie beaucoup le travail de Ilse Crowford maintenant, qui a une démarche holistique dans sa pratique, et je vois cela comme un signe de maturité.

A : Dans quelle pièce passes-tu le plus de temps, ou te sens-tu le mieux ? 
C : Ma pièce favorite  est la  véranda, mon mari, qui est anglais, l’appelle ''the conservatory'',  cela sonne tout de suite plus classe. Elle est idéalement orientée, spacieus, et elle s'adosse au joli mur de pierre de pierre de baincthun de notre maison. C'est mon atelier et notre pièce de vie principale de février à octobre.

A : De quel objet ou pièce souhaites-tu particulièrement parler lors de cet ITW?
C : Une pièce dont j'aimerais parler :  Mon bureau

Je l'ai peint tout en rose.. et je conseille cette couleur à tout le monde !
J'ai dernièrement appris dans l'interview de  @jeangabrielcausse dans l'excellent @decodeurpodcast que l'expression ''voir la vie en rose'' était prouvée par les neuroscience depuis 4 à 5 années maintenant.

J'y ai peint au sol '' à bouche que veux tu '' une fresque qui m'a presque donné envie de tout plaquer (de nouveau) pour ne faire que ça de ma vie. La pratique est en effet étrangement thérapeutique. Comme un retour à l'enfance ; à l'exception qu'il plus personne pour s'offusquer de notre choix de support.

 

Un objet dont j'aimerais parler :
Mes vitrines en teck Je les ais dénichées dans une boutique  d'antiquités à Bali. Ce fut un tel '' love at first sight '' que j'ai, pour une rare fois dans ma vie balinaise, accepté de me faire outrageusement extorquer J'aime y exposer photos et petits trésors, et les changer régulièrement.  Elles me servent également dans ma pratique du Feng shui.

A: Quel est l'objet de décoration de ta maison qui est le plus important pour toi ou le plus symbolique et pourquoi?
C: Mon objet préféré est probablement cette photographie. Elle a été prise et développée par mon oncle photographe, Sam. On y voit un berbère poser devant une 2CV. J'affectionne ce cadre pour un tas de raisons en plus de le trouver très beau. Il est pour moi le rappel d'un héritage familial qui m'aura animée : un attrait pour l'aventure et le gout de la Liberté au sens large.

J'aime voir communiquer cette photographie avec mon fauteuil Ulysse. Ulysse, ma première collection et celle qui fait justement écho à mes propres tribulations, en Afrique du Nord, sur les pas de mon oncle et de mon père.

A: Quelle serait ta devise ou ton mantra du moment?
C: "Will it matter in 5 years ? ", je l'ai lu récemment et c'est resté. Cela m'aide définitivement à relativiser, surtout en cette période dense de lancement.